photo

IMPORTANTE ÉCLOSION DE COVID-19 AU CHSLD LIONEL-ÉMOND

23 fév 2021 à 9h59      SARAH V.-C.
Mardi dernier, le 16 février, une nouvelle éclosion de COVID-19 a été déclarée au CHSLD Lionel-Émond. Heureusement, c'est la seule à l'heure actuelle dans les établissements du CISSSO.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO) a annoncé que trois résidents ont reçu des résultats positifs à la COVID-19. Cependant, l'établissement a tenu à indiquer qu'aucun employé n'est atteint du virus.

Un dépistage massif a été lancé au sein des résidents et des employés pour obtenir l'heure juste sur la situation. Le CHSLD Lionel-Émond habite à l'heure actuelle 258 résidents.

Depuis le début de la pandémie, c'est 33 décès au total qu'a connus l'Outaouais. Présentement, il y a quatre nouveaux cas de la COVID-19 dans cette région, dont trois se trouvant à Lionel-Émond.

Quotidiennement, le CISSSO fait la mise à jour sur les nombres de tests de dépistage, et c'est en moyenne 254 tests par jour qui ont été effectués au courant de la semaine dernière.

Malgré l'éclosion de cas du virus, les visites sont toutefois toujours permises!

Au printemps dernier, à l'ancien Foyer du Bonheur, une première éclosion avait causé 17 décès et les visites avaient été temporairement interdites. Présentement, au CHSLD Lionel-Émond, les visites sont toujours autorisées dans la majorité du bâtiment.

Les personnes infectées sont confinées dans une zone du centre d'hébergement, et elles ne peuvent pas recevoir de visites. Dans le reste du centre, les visiteurs peuvent toujours venir voir leurs proches tout en respectant les mêmes mesures sanitaires à l'entrée du bâtiment.

« On assiste et accompagne le proche aidant et/ou la personne significative du résident. Lors des visites planifiées, ces personnes sont questionnées afin de s'assurer qu'elles n'ont pas de symptômes. On veut s'assurer aussi qu'elles n'ont pas été en contact avec des personnes atteintes de la COVID-19 ou confinées pour divers motifs », a affirmé le CISSSO par courriel.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais affirme que cette deuxième éclosion de cas est gérée de la même façon que la première. Il déclare également ignorer la façon dont le virus est entré au CHSLD, il y a une enquête en cours avec la santé publique.

Source : Le Droit