photo

UNE FEMME A PAYÉ PRÈS DE 3 500 $ POUR SA QUARANTAINE EN REVENANT AU CANADA

3 mar 2021 à 21h43      MAÉLIE SAMSON
Une femme ontarienne qui travaille comme fonctionnaire pour le gouvernement du Canada a vécu un vrai cauchemar alors qu'elle revenait au pays après les funérailles de son père.

Cristina Teixeira a dû se rendre au Portugal afin d'assister aux funérailles de son père, accompagnée de son frère et de sa fille. Ils devaient alors subir une quarantaine obligatoire à l'hôtel lors de leur retour de l'étranger en attendant de recevoir des tests négatifs pour la COVID-19.

Malgré la requête de Mme Teixeira de ne pas subir de quarantaine, cette dernière n'a pas été acceptée. Elle a alors dû se loger dans un hôtel dès son arrivée, en compagnie de son frère et de sa fille.

Étant incapable de réserver avant de revenir au Canada, elle a trouvé un hôtel où les trois pouvaient loger en attendant les résultats de dépistage.

« Nous avons informé le Crowne Plaza de la situation et de la nécessité de réserver un hôtel. L'employé a répondu que le tarif serait de 369 $ la nuit et qu'il fallait réserver un minimum de trois nuits », explique Mme Teixeira.

Cependant, lors de leur arrivée sur les lieux, la situation a commencé à s'envenimer.

« Quand nous sommes arrivés à notre hôtel, d'un coup, notre prix est passé de 369 $ par nuit à 769 $ par nuit plus taxes. Ils savaient que nous étions trois. Ils ne nous ont pas donné les bonnes informations », déplore-t-elle.

Finalement, la dame a reçu une facture de 3 458 $ sur sa carte de crédit pour un séjour entre le 27 février et le 1er mars. Les employés de l'hôtel auraient omis de l'avertir que le prix donné était par personne et non pas pour la nuit.

L'Agence de la santé publique du Canada explique, par rapport à cette situation, que les hôteliers qui reçoivent les voyageurs ont la liberté de fixer leur tarif comme ils le souhaitent.

Source : Ayoye Monde
QUIZ
DES NOUVELLES QUESTIONS TOUS LES JOURS
image
Que signifie le mot espagnol ''Junio'' ?
JOIE
JOUER
JUGE
JUIN